Il existe un certain consensus pour décrire le Pays basque comme étant la zone englobant “sept provinces historiques” aujourd’hui réparties entre trois entités administratives: le Pays basque français (Iparralde), le Pays basque espagnol (Euskadi) et la province de Navarre.

PAYS BASQUE - Carte

LES RÉGIONS EXPLIQUÉES DANS PAYS BASQUE : UNE NATION SANS FRONTIÈRES

IPARRALDE

Euskadi

 

Iparralde signifie “côté nord” en langue basque. C’est le nom couramment utilisé par les Basques pour désigner le territoire du Pays basque français. Intégré au département des Pyrénnées-Atlantique, le Pays basque français est formé par trois provinces historiques possédant chacune leur identité propre: le Labourd, la Basse Navarre et la Soule. La côte, très fréquentée par les touristes, possède quelques-unes des plus chics stations balnéaires de France. En s’aventurant vers les vallées et les montagnes de l’intérieur, on y découvre des villages plus authentiques où les traditions basques sont bien vivantes.

en apprendre davantage >

EUSKADI

Euskadi

 

L’Euskadi, est le coeur du Pays basque espagnol et c’est dans cette région que la présence de l’euskara, la langue basque, est le plus marqué. L’Euskadi, aussi connue sous le nom de Communauté autonome du Pays basque, a été formée en 1978 par l’union de trois provinces basques: le Guipúzcoa, la Biscaye et l’Alava. Chacune conserve son caractère bien particulier qui se manifeste dans sa géographie, son architecture et ses traditions. Les villes de Bilbao et de San Sebastián battent au rythme de l’innovation et sont des destinations incontournables pour les gastronomes.

en apprendre davantage >

NAVARRE

Navarre

 

La Navarre est une région marquée par l’histoire qui s’interroge encore aujourd’hui sur son identité. Partie intégrante du Pays basque pour certains, définitivement espagnole pour les autres, plusieurs Navarrais y voient un pays en soi. Siège d’un puissant royaume médiéval qui englobait jadis tout le Pays basque et davantage, cette communauté autonome d’Espagne manifeste sa spécificité dans sa diversité. Porte d’entrée espagnole du célèbre Chemin vers St-Jacques de Compostelle, elle a de tout temps été soumise à des influences extérieures qui ont forgé son identité.

en apprendre davantage >

LA HUITIÈME PROVINCE BASQUE

De tout temps les Basques ont parcourus le monde, que ce soit comme navigateurs, pêcheurs ou explorateurs. Cet appel du large a été suivi par des milliers personnes qui ont quitté le Pays basque, parfois par choix mais aussi par obligation. Plus récemment, des milliers de basques ont fuit la dictature du général Franco et la plupart ont choisis d’émigrer en Amérique du Sud ou aux États-Unis. Aujourd’hui, près de 10 millions de personne dans le monde auraient des racines basques. L’on dit de cette diaspora qu’elle constitue la “huitième province basque”. La majorité des émigrants basques se sont assimilés à leur terre d’accueil et ont coupé les liens avec le Pays Basque. Mais il y a parmi eux quelques milliers de personnes désireuses de conserver un lien fort avec leurs racines. Ils se définissent comme basques et perpétuent la langue et la culture de leur terre d’origine tout en restant attaché à leur société d’accueil. La communauté “basque-américaine” compte près de 60 000 représentants, la plupart installés dans le nord-ouest des États-Unis. La diaspora basque peut compter sur un réseau d’Euskal Etxeak, les “Maisons Basques”, qui sont des centres où ses membres se réunissent et dans lesquelles sont transmis divers aspects de la culture basque. On compte 161 Euskal Etxeak à travers le monde, réparties dans 21 pays, parmi lesquelles 106 se trouvent en Amérique Latine (l’Argentine est le pays qui en compte le plus avec 76) et aux États-Unis. La Canada compte deux Euskal Etxeak, l’une à Montréal et l’autre à Vancouver.

    PUBLICITÉ

LIENS UTILES

Voir le film

Découvrez les régions basques

Visionnez PAYS BASQUE: UNE NATION SANS FRONTIÈRES en vidéo sur demande
Voir le film