Alors que les vallées de l’Iparralde (Pays Basque français) présentent généralement un visage de cartes postales parfaites, en Hegoalde (Pays Basque espagnol), la réalité est bien différente. Les vallées des provinces de Biscaya et de Guipuzcoa ont été industrialisées, parfois à outrance, bien que les montagnes environnantes réservent de belles surprises si on se donne la peine de quitter l’autoroute.

L’un des principaux vecteurs de développement du Pays basque espagnol a été l’industrie du fer présente ici depuis plusieurs siècles. Cette industrie s’est développée avec l’exploitation de mines de fer et l’opération de forges dédiées à la transformation du minerai. Le fer était ensuite exporté par l’intermédiaire du port de Bilbao. L’industrie, qui a connu sont apogée au XXe siècle, est aujourd’hui en déclin. Les mines sont épuisées mais certaines forges continuent de fonctionner avec du minerai provenant de l’Europe de l’est. On cherche aujourd’hui à valoriser le patrimoine industriel laissé derrière au cours de cette période importante de l’histoire récente du Pays Basque. C’est ce à quoi se consacre la Fondacion Lenbur de la petite ville industrielle de Legazpi, qui nous a généreusement ouvert les portes de ses installations. Cette fondation a réalisé un travail exceptionnel pour mettre en valeur différentes installations laissées à l’abandon suite au déclin industriel qu’a connu la région. Elle a développé un parcours thématique réunissant un ensemble de lieux illustrant d’une façon ou d’une autre l’évolution du mode de vie de la population de la région, dont une forge du XVIe siècle où l’on a reconstitué le travail du fer tel qu’on le connaissait à l’époque. Nous avons d’ailleurs pu capter le travail de ces artisans qui sont souvent d’anciens travailleurs de l’industrie du fer.

La fondation Lenbur met aussi en valeur le travail caractéristique du sculpteur basque Eduardo Chillida dont la matière première de travail était le fer. Il a d’ailleurs réalisé plusieurs de ses œuvres dans les forges de la région avec l’aide des travailleurs de Legazpi. Son œuvre la plus célèbre est sans doute le Peine de los Vientos située à San Sebastian, sur les côtes de la Mer Cantabrique.

Apprenez-en davantage dans le film PAYS BASQUE : UNE NATION SANS FRONTIÈRES.